Aston Martin Lagonda : l’avant-garde

Quand l’entrepreneur et fabricant de tracteurs agricoles David Brown rachète les marques anglaises Aston Martin et Lagonda en 1947, il décide de leur donner, avant tout, une image : le luxe au service de la performance. Bien que la société connaisse des soucis financiers, sa réussite sera complète au point qu’à la revente de la firme, en 1972, Aston Martin Lagonda peut presque tout se permettre en matière de style et d’innovation.

Aston Martin fut fondée en 1913 par Lionel Martin et Robert Bamford. Etablie à Kensington puis à Feltham, la société construisit des autos performantes mais de manière artisanale. Elle connut une histoire en dents de scie, allant de succès en compétitions en période de difficultés financières, banqueroutes et rachats.

Créée en 1906 par Wilmur Gunn et basée à Staines dans l’Essex, la firme Lagonda vécut une histoire très similaire. Elle réussit, malgré tout, à proposer une belle gamme de modèles sportifs entre les deux guerres. L’arrivée de Walter Owen Bentley en tant que directeur technique marqua l’apogée de la marque en 1935.

A l’issue du 2ème conflit mondial, ces 2 sociétés qui avaient du se consacrer à l’effort de guerre sont moribondes. Elles sont rachetées en 1947 par David Brown. Dès lors, à l’instar de Bentley qui devînt une filiale de Rolls-Royce, Lagonda devient un sous produit d’Aston-Martin. Le sigle Lagonda ne sera apposé que sur l’unique Berline 4 portes de la marque : la Lagonda Rapide.

Lagonda Rapide Source : Wikipédia

Lagonda Rapide

Lagonda Rapide Source : v12-gt.com

Lagonda Rapide

Se basant sur le prototype d’un moteur 6 cylindres de 2,8L conçu par W. O. Bentley, David Brown utilise ses propres initiales et crée la lignée des DB. Dès 1954, les travaux de l’ingénieur Tadek Marek donnent naissance au moteur 6 cylindres de 3,7L des DB4, DB5 et DB6, puis au V8 des dernières DBS. Ces voitures confirment la réputation de Grand Tourisme Luxueux de la marque Aston Martin Lagonda, réputation qui perdure encore de nos jours.

Aston Martin DB4 Source : classicdriver.com

Aston Martin DB4

Aston Martin DB5 Source : w12.fr

Aston Martin DB5

Aston Martin DB6 Source : autodrome.fr

Aston Martin DB6

Aston Martin DBS Source : autodrome.fr

Aston Martin DBS

En 1972, David Brown revend le groupe Aston Martin Lagonda, qui est racheté par un consortium britannique baptisé Company Developments.

William Towns, designer de l'Aston Martin Lagonda Source : bleinheimgang.com

William Towns, designer de l’Aston Martin Lagonda

Un ingénieur, alors chargé des intérieurs chez Aston Martin, William Towns, ancien de chez Rootes, se voit confier la réalisation d’une nouvelle GT, censée remplacer la DB6 en fin de carrière. L’approche de Towns consiste à créer une berline 4 portes, et lui décliner, par la suite, une version 2 portes. C’est la version 2 portes qui sera présentée en premier au public, baptisée DBS. Le dessin de la berline 4 portes mettra plus de temps à sortir. Le châssis, rallongé de 30cm, se voit habillé d’une carrosserie très ressemblante à la DBS. Les trains roulants et le moteur sont les mêmes que la DBS V8, renommée plus tard AM V8. Le moteur développé par Tadek Marek – 5,3L de cylindrée, pour une puissance de 280ch -propulse l’auto à une vitesse de 240 km/h via une transmission automatique à 3 rapports. Afin de différencier cette berline 4 portes des coupés 2 portes, le nom « Lagonda » est alors ressorti des tiroirs.

En 1974, l’Aston Martin Lagonda est mise en production. Sa sortie coïncidant avec l’apparition du premier choc pétrolier, le succès n’est pas au rendez-vous. Seulement 7 exemplaires de ce qu’on appellera la Lagonda 1ère série voit le jour et sa production cesse en juin 1976.

Aston Martin Lagonda Série 1 Source : v12-gt.com

Aston Martin Lagonda Série 1

Aston Martin Lagonda Série 1 Source : quattro-porte.com

Aston Martin Lagonda Série 1

En 1975, suite à une nouvelle faillite, la firme est revendue à des entrepreneurs américains : Peter Sprague et George Minden. La marque connait alors une période de relance. Les nouveaux propriétaires de la marque ont vu en la Lagonda la possibilité de concurrencer Rolls-Royce et Maserati. Ils décident de refondre entièrement le projet Lagonda et se donnent quelques mois pour mettre au point une voiture qui sera la vitrine de la marque. C’est une nouvelle fois à l’ingénieur William Towns qu’est confié le projet. Il propose une carrosserie aux lignes anguleuses, loin des standards de la marque. La présentation à la presse de la Lagonda série 2 a lieu en 1976 dans l’auberge The Bell Inn, au cœur de la ville d’Aston Collins. Cette nouvelle berline au nom historiquement emprunt de sportivité ne passe pas inaperçue.

Prototype Aston Martin Lagonda 1976 Source : astonmartins.com

Prototype Aston Martin Lagonda 1976 Source : astonmartins.com

Prototype Aston Martin Lagonda 1976

Le prototype, incomplet, est alors présenté au London Motor Show de 1976. L’électronique embarquée, sensée être à la pointe de la technologie, n’est pas encore fonctionnelle et le stand présente une simulation de ce que serait le poste de conduite. 200 commandes fermes sont tout de même enregistrées. Les dirigeants d’Aston Martin sont pleinement conscients que les délais de livraison ne pourront jamais être respectés. Au chapitre des innovations, on trouve une instrumentation par cristaux liquides et des commandes par boutons sensitifs, ce qui représentait une technologie très avant-gardiste pour l’époque.

Pensant réduire les coûts de développement, l’élaboration du système électronique est confiée à des étudiants de l’Université de Cranfield. Leur travail débouche sur des solutions techniques d’une extrême complexité, demandant des heures inimaginables de main d’oeuvre pour être mises en place. Le système fonctionne avec un ordinateur central placé sous les sièges arrières, relié à la console par un « fouillis de câbles », pour reprendre les mots de Mike Loasby, ingénieur en chef d’Aston Martin. Seules 3 voitures sont équipées de ce système, mais une seule fonctionne vraiment.

Face à cette débâcle, Loasby décida d’envoyer l’unique modèle fonctionnel à la société Javelina au Texas, afin qu’elle reprenne tout depuis le début. Pendant ce temps, les mois passent et les clients ne sont toujours pas livrés. Certains journalistes pensent que la voiture restera pour toujours à l’état de prototype. Toutefois, en quelques mois, la société texane remet les choses à plat et les premiers exemplaires sont livrés courant 1978, soit 2 ans après les premières commandes. Dès lors, 462 exemplaires sont produits jusqu’en janvier 1986, fin de la production de la série 2.

Aston Martin Lagonda Série 2 Source : wikipedia

Aston Martin Lagonda Série 2

Aston Martin Lagonda Série 2 Source : astonmartins.com

Aston Martin Lagonda Série 2

Aston Martin Lagonda Série 2 Source : cashcarscourage.tumblr.com

Aston Martin Lagonda Série 2

Aston Martin Lagonda Série 2 Source : fabwheelsdigest.blogspot.fr

Aston Martin Lagonda Série 2

En 1986, le moteur reçoit l’injection, donnant naissance à la Série 3, puis la ligne est restylée en 1988 (Série 4). La dernière Lagonda sort des usines, en 1989. En tout, 645 exemplaires furent produits.

Aston Martin Lagonda Série 4 Source : blog.hemmings.com

Aston Martin Lagonda Série 4

légende : Aston Martin Lagonda Série 4 Source : flickriver.com

Aston Martin Lagonda Série 4

Le tableau de bord, très avant-gardiste, de la Lagonda, d’abord à LED puis à tubes cathodiques et finalement à affichage fluorescent, demeure l’une des grandes particularités de ce modèle. Comme toute innovation, la fiabilité n’était pas au rendez-vous, mais qu’importe : l’exclusivité est souvent à ce prix dans le monde automobile. L’évolution de ce chef d’oeuvre technologique est très bien détaillée dans un excellent article sur le blog du Blenheim Gang.

Tableau de bord à LED Source : clasicosyusados.weebly.com

Tableau de bord à LED

Tableau de bord 3 écrans cathodiques dès 1984 Source : luxuo.com

Tableau de bord 3 écrans cathodiques dès 1984

Ultime version du tableau de bord en 1985 Source : forum.tt-hardware.com

Ultime version du tableau de bord en 1985

Il est à noter quelques rares variantes :

L’Aston Martin Lagonda Tickford, dotée d’un intérieur encore plus luxueux :

Source : crazywheels.spb.ru
Source : boitierrouge.com

L’Aston Martin Lagonda Tickford Limousine :

Source : favcars.com

Le prototype Aston Martin Rapide coupé, dessiné en 1988 par les établissements Zagato :

Source : allcarindex.com

L’unique Aston Martin Lagonda Shooting Break, carrossée par Roos Engineering, en 1998, sur la base d’un modèle 1987 (Série 3) :

Source : Pinterest.com

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s